Parle moi de toi grand-mère.

 

IMG_1016

Comment transmettre son histoire familiale? Depuis quelques temps , je ressens le besoin de raconter mon enfance à mes filles  .

Je vous cite les propos de Christine Brunet, psychologue clinicienne,  qui font écho à cette reflexion : »Expliquer sa famille et sa fratrie, parler de sa propre enfance est indispensable pour aider l’enfant à se structurer dans le temps…le petit est pris dans une dynamique familliale avec ses frères et soeurs, mais aussi avec la génération précédente. Ses parents ont une histoire, ils ont été petits, ils ont fait des bêtises et c’est important qu’il le sache. »

Je travaille auprès d’adolescents. Je leur pose souvent la question « as tu déjà demandé à tes parents de te parler de leur enfance« .  Il n’est pas rare de constater que le sujet a été très peu abordé. Le moment est émouvant lorsque les parents se racontent pour la première fois à leur enfant , beaucoup d’incompréhension se lèvent…

Je me suis très vite rendue compte que, moi non plus,  je ne connaissais pas vraiment l’histoire de ma famille  … J’ai donc mené mon enquête. J’ai ensuite mis par écrit ce que j’apprenais de mes proches … laisser une trace, ne pas oublier,  voilà ce qui m’importait.

Je vous livre des idées pour échanger sur ce sujet avec votre enfant et pour ranger vos précieux souvenirs , voici quelques supports à la discussion :

 

  • Le livre de la famille, J’ai trouvé un livre qui m’a donné une trame de questions à poser aux membres de la famille. Vous pouvez tout à fait le fabriquer vous même (ou utiliser un support vidéo.) Vous divisez un carnet en deux, chaque partie concernant la famille d’un parent. Vous décomposez en 3 chapitres  : « ce que je sais de mes arrières grands parents , ceux que je sais de mes grands-parents, ce  que je sais de mes parents « (et oui c’est votre enfant qui fera votre portrait).  Vous dressez une liste de questions, voici des idées de thèmes que vous pouvez aborder : le berceau de la famille, l’étymologie du nom, la vie domestique, les moyens de transport, les vêtements,la vie politique, les loisirs, les odeurs et saveurs d’autre fois, les lieux de vacances ,les autres figures importantes de la familles…Vous pouvez y ajouter un arbre généalogique, des photos , des cartes postales…Vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point je suis heureuse d’avoir pris le temps de le remplir un midi avec mes parents. Aujourd’hui mon père n’est plus là et quelques uns de ses souvenirs restent consignés dans ce cahier.  J’ai insisté pour que mon mari le fasse aussi avec ses parents et sa grand mère. A 32 ans,  Il n’en revenait pas  d’ en apprendre autant sur sa propre famille. Nous avons passé tous les deux un bon moment avec nos proches, nous avons ri au récit d’anecdotes, nous avons aussi été émus…

 

IMG_0999

 

  • Retourner sur les lieux de votre enfance :  Montrer son école, la maison de famille à  son enfant, c’est l’occasion de lui raconter des souvenirs. J’ai pu parler à Faustine de  Micheline la dame de la cantine et du petit cochon premier lot du gagnant de la tombola de l’école (oui oui un cochon, j’ai grandi  à la campagne !). Nous retournons aussi  régulièrement en Provence sur les lieux de mes vacances de mon enfance. je raconte à ma fille les collections de petits escargots blancs. Je revis avec elle les histoires inventées dans les souterrains du château en ruine. Elle s’installe sur le cheval du manège de mes 4 ans de la place de l’horloge à Avignon. Je suis heureuse de partager ces souvenirs  avec elle.. . Elle m’écoute avec attention, ça lui plait!

 

IMG_0255
Maison de mes grands parents dessinée par ma tante Nicole
IMG_0256
Tapisserie vintage de chez Mamie…  c’est comme ça que j’aime cette maison chargée de souvenirs!

 

  • Donner à vos enfants en second et troisième prénom celui de personnes qui comptent pour vous ; Geneviève-Jeanine ce n’est peut-être pas glamour (ça pourrait le devenir) mais j’apprécie pouvoir dire à ma fille qu’elle porte les prénoms de nos grand-mères. La mienne s’appelait Geneviève et je l’aimais beaucoup. Ma fille n’a pas eu la chance de la connaitre. Un brin superstitieuse, je me dis que Mamie veille sur Faustine. Je lui parle souvent de Geneviève. Je lui raconte qu’elle faisait les meilleures tartines à la gelée de pomme, qu’elle prenait soin de couper la croûte. Pour la taquiner quand elle fait semblant de ne pas m’entendre , je l’appelle Geneviève-Jeanine, effet garanti !

 

IMG_1021

 

  • Donner vie à des objets : Jeannot Lapin et Lapinrhino, nos doudous d’enfance,  se sont enfin rencontrés 10 ans après notre romantique coup de foudre en boite de nuit ! Aujourd’hui, ils dorment avec nos filles. On aime les voir se lever en serrant les lapins tout défraîchis de notre enfance. Nous lisons  avec nostalgie les aventures d’Emilie, bientôt nous passerons aux Comtesse de Segur… Devinez quelle activité Faustine a commencé? Une collection de « pierres précieuses »… De qui tient-elle ça?! J’ai  accroché dans sa chambre le tableau de la tante Marguerite. Elle sait que c’est la soeur de mon grand-père et qu’elle travaillait à la ferme. Nous faisons aussi vivre les souvenirs de vacances d’enfance de mon père lorsque nous contemplons ce paysage de baie de somme accroché dans le salon. Nous n’avons pas de grenier « caverne d’Ali Baba » où  emmagasiner toute une vie d’objets à raconter.  J’ai tout de même gardé dans une jolie boite mon voile de mariée, une copie de notre discours à nos invités et quelques souvenirs des naissance.

 

IMG_1002
Tableau de tante Marguerite
IMG_1006
Lapinrhino et Jeannot Lapin love love pour la vie… Il fait un peu flipper Jeannot non?

 

  • Lui faire gouter les recettes de famille : le gâteau à la vanille de la tante Marguerite (encore elle!), la buche aux Marrons et la frangipane de la tante Jeanette, le Houmous de Papi Zein… J’envisage de collecter les recettes de famille et de les consigner dans un cahier. Ce serait triste qu’elles tombent dans l’oubli.

 

IMG_0245
Recette de frangipane de Jeannette …du  bon beurre y a que ça de vrai !Imaginez le goût que la galette aurait avec de la margarine!

 

  • Tenir un carnet du jour :  j’ai toujours vu au pied du lit de Mamie Geneviève des petits Carnets intriguants. Sa table de nuit en était remplie. Elle y consignait chaque jour un petit quelque chose de sa journée. Ils sont devenus si  précieux depuis qu’elle nous a quitté. Ils sont sa mémoire et témoignent aussi d’une autre époque. Un jour je les montrerai fièrement à Faustine et Ariane.

 

IMG_1024
Choisissez  un carnet qui vous plait, ne vous mettez pas la pression, juste 3 lignes par jours!

 

  • Feuilleter les albums de famille : votre enfant sera ravie de voir quel poupon vous étiez avant de devenir l’être formidable que vous êtes aujourd’hui… Oui oui Maman bavait et papa faisait caca pot pot.

 

img_1020.jpg
un portrait de mon père qui date de 1942! un bébé de la guerre…
IMG_3484
c’est moi ce bébé  jouflu , je vous épargne la photo de mon mari tout nu qui court vers la mer (enfant je précise!).

 

  • Chanter les chansons de son enfance , donner à ses enfants les petits surnoms de nos parents.  « Auprès de ma blonde qu’il fait bon fait bon fait bon …Malbrouk s’en va en guerre mironton mironton mirontaine…à Cheval gendarme petit bourguignon qui s’en allait en cavale avec ses dragons  » Et vous quelles chansons vous reviennent en tête ?  Papa m’appelait ma poule et il faisait ce petit geste affectueux de me gratter la tête. Maman aimait bien Pinochiote quand je mentais et Poucette parce que j’étais petite (je le suis toujours! )

 

  • lui lire un livre qui parle des ressemblances.  J’ai dégoté sur une brocante ce livre qui s’appelle un air de famille d’Alain Serres. Leopoldine  nous raconte l’histoire de sa famille : de la rencontre de ses arrières grand-parents à sa naissance. Chaque personnage à sa particularité, particularité qui se transmet. Bah oui les chiens ne font pas des chats ! 

IMG_1007.jpg

 

PS : J’espère vous avoir fait agréablement  voyager dans vos souvenirs d’enfance  et que vos enfants se joindront bientôt à vous dans cette exploration de vous même.

 

Un commentaire sur “Parle moi de toi grand-mère.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s