3/ Plan d’action 2020

Seriez vous prêt à tenir un journal ? Avez-vous identifié vos moments de gratitude, de grâce et vos talents ? Comment comptez vous les exploiter? quelles sont vos attentes vis à vis de vous même, et de votre entourage? Quelles seraient vos perpectives d’expériences variées?

J’ai tenté de répondre à ces questions et je vous partage ma réflexion :

réalisations 2019 et objectif 2020 :

Tenir un journal :

J’ai tenté de tenir un journal en notant mes 3 kifs par jour sur plusieurs mois. Je voulais que toute la famille y participe aussi bien par curiosité de savoir ce qui rendait les uns et les autres heureux, que pour positiver et valoriser les réussites de chacun (faudrait que je retourne bosser, non?:) . Aprés une année de pratique, je trouve l’exercice pertinent, en particulier pour les enfants. En se forçant à voir le positif, on finit sa journée sur une note optimiste. Au final, l’état d’esprit global est meilleur (exit la drogue, l’alcool, les anxiolytiques :un bon vieux journal fait l’affaire). Au bout de quelques semaines, Faustine s’est vraiment prêtée au jeu au point de me parler spontanément de ses sources de satisfaction sans que je ne lui pose plus aucune question. Bon le hic c’est que ça ça a viré un peu « dictature du bonheur » : une certaine personne de la maison de type masculin (sans citer de nom) cherchant régulièrement à se soustraire à l’exercice!! L’idée étant de réduire le stress, je ne voulais pas d’une action contre productive : j’ai donc revu mes ambitions à la baisse en espaçant les bilans ….au point où j’ai fini par ne plus être assidue, bon en fait j’ai totalement lâché l’affaire!!.. Au final, j’ai bien compris que pour que cette pratique soit efficace, il fallait en faire une discipline. En effet, lorsque l’on s’interrompt, on en perd tout de suite les bénéfices. En 2020, l’objectif sera de tenir bon (sans drogue, sans alcool, sans anxiolytique, avec 3 gosses!!) , même en période de rush je kifferai !!!

D’autre part, je me suis rendue compte que la majorité de « mes kifs » étaient des moments de gratitude (cf définition dans le chapitre précédent) , notamment en lien avec la nature. Cette année, je souhaiterais axer mon action sur « les moments de grâce « autrement dit de production personnelle (faut d’abord que je me retire de la tête cette image de Bernadette Soubirou quand j’utilise cette expression, suis-je la seule à la voir?). Bref, il me faudra faire un effort car ces moments sont plus facilement accessibles dans la sphère professionnelle, domaine duquel je suis éloignée (loinnnnn loinnn loinnnn) . L’avantage c’est que je sais que je peux trouver cette forme d’accomplissement via l’écriture, je maintiendrai donc mon activité de blog et peut-être que j’aurais d’autres idées chemin faisant.

Connaître ses forces : Developper ses qualités plutôt que corriger ses défauts :

J’ai réalisé le test de personnalité conseillé par le livre 3 kifs par jour. Voici le résultat des talents mis en évidence ( ce serait bien d’exploiter ces ressources, ce sera une perceptive pour l’année à venir) :

– Amour des études et des apprentissages : Je compte lire sur des thèmes qui m’intéressent, me documenter. A plus long terme, j’aimerais reprendre des études.

– Reconnaissance de la beauté : va falloir que flo se mette sur son 31 pour me satisfaire:) Bon là je sèche un peu : aller contempler des oeuvres d’art, des beaux paysages?

– Capacité à diriger : ça devrait me servir avec les gosses! Sinon je pourrais en mode Blanche Neige gérer une équipe de mini- animaux de la forêt trop mignons qui feraient le ménage à ma place dans la chaumière 🙂

Expériences variées :

En congé parental, le risque d’isolement est important et la routine s’installe facilement. Il faut donc adopter des stratégies pour se désengluer du quotidien. Jusqu’à maintenant, j’ai misé sur : les sorties les week-ends dans des lieux nouveaux à Paris, l’investissement au sein de l’école des enfants en participant aux Parents d’élèves, la participation à des rencontres entre parents (cafés des parents, LAEP…) et la création du blog. Cette année, je n’ai plus les mêmes envies. Je pense plutôt partir à la découverte de lieux de nature dans la région parisienne, et pourquoi pas des visites de musées (avec les enfants je ne sais pas si ce sera possible).

Avoir des attentes élevées envers soi même et son entourage :

J’ai des attentes élevées vis à vis de moi en tant que maman , j’ai d’ailleurs commencé à tabler sur l’éducation positive. Au début, cette notion m’agaçait, je me disais que toute éducation devait forcement être positive. J’ai ensuite changé d’avis en lisant des ouvrages à ce sujet. Il s’agit encore une fois de s’astreindre à une discipline mais en matière d’éducation, donc de faire des choix. Je reviendrai plus précisément sur ce point lorsque je consacrerai un article « à la prise en charge des émotions des enfants ». Après plusieurs mois de pratique, je peux vous dire que cette décision n’est pas anecdotique. J’ai observé de réels bienfaits au niveau du comportement de ma fille et du climat familial à la maison. Bref, j’ai compris qu’être parent ça se travaille et c’est en lisant que j’arrive à me donner un cadre. L’éducation positive ce n’est pas, comme on pourrait l’imaginer , une sorte de laxisme mais au contraire la maitrise de soi. C’est un choix difficile car en creusant ces questions nous sommes mis face à nos erreurs éducatives. J’avais donc bien avancé sur le sujet mais, comme pour le journal, je me suis laissée aller à mes contrariétés … et puis j’en ai eu marre : j’ai tout remis sur le dos des enfants et sur leur nature machiavélique:). Donc en 2020, le maitre mot sera persévérance : malgré un enfant en plus et la fatigue il ne faudra pas lâcher. Il faudra aussi tacher à être autre chose qu’une Moman 🙂 J’ai décidé de donner du temps à mon couple et à l’amitié, ce qui veut dire confier plus souvent mes enfants. J’ai eu beaucoup de mal à ne pas culpabiliser de dépenser de l’argent en bab- sitting et à faire confiance à une inconnue mais ça y est j’ai passé le cap. Malgré l’arrivée du 3ème enfant, il faudra continuer sur cette lancée.

Concernant les attentes vis à vis des enfants, je tâtonne : je ne souhaite pas encourager l’esprit de compétition et j’ai la hantise de les stresser. Cependant je ne voudrais pas, comme le mentionne Florence Servan-Chreiber dans son ouvrage, manquer d’ambition pour eux (faudrait pas qu’ils finissent travailleurs sociaux ou intermittents du spectacle ou pire des TANGUY:) . Je vais donc réfléchir à ce sujet en leur donnant des objectifs (« tu vois Emmanuel Macron il a bien travaillé à l’école, sciences po tu connais .? 🙂 ») .Va falloir peut être aussi interdire le visionnage de THE VOICE, et je pourrais mettre Tchoupi in English? :)… Pour commencer, j’ai demandé à Faustine quelles étaient ses résolutions pour 2020, je lui ai également fait part des miennes. Puisque déclarer un objectif publiquement lui donne vie,, nous allons les afficher pour nous encourager à les tenir.

Concernant mon mari, je passe… On a déjà dit qu’il devait répondre à mon inclinaison pour la beauté 🙂 et on lui a préparé sa liste de résolutions 2020 avec Faustine :)))

Etre bienveillant vis à vis de soi même et d’autrui :

je suis décidée à travailler sur les ruminations autrement dit à ne plus voir les problèmes comme irréversibles, bref il faut arrêter de faire un fromage de tout et de rien parce qu’en fait on s’en fou. Je vais également reconnaitre ce que je fais de bien et m’en attribuer le mérite.

Je souhaite aussi être plus proche des autres, plus à l’écoute, m’attarder sur leurs qualités (Bernadette sort de ce corps) . Comme le conseille l’auteur du livre 3 kifs par jour, je prendrai le temps d’écrire une lettre de remerciement à une personne de mon entourage et je ne choisirai pas la solution de facilité (ma mère !!? :))).

J’entretiendrai le kif en le cultivant à travers des objets

Je prendrai le temps de faire un album photos de l’année, en notant les phrases rigolotes des enfants, en complétant leur « cahier d’enfance » , en cultivant et en inventant des traditions familiales telles que les recettes de familles ou zoner devant the Voice:) ….

J‘ai aussi acheté des livres aux filles qui parlent de bonheur, je vous partage mes trouvailles : les petits bonheurs d’Ernest et Celestine, le livre CD les petits bonheurs accompagné de son cahier à remplir (JACADI)

Pour Finir, je vous joins ce podcast qui traite du thème « qu’est ce qui rend les enfants heureux  » et je vous invite à leur poser la question régulièrement…. ainsi qu’à vous même aussi d’ailleurs 🙂

https://www.franceinter.fr/emissions/grand-bien-vous-fasse/grand-bien-vous-fasse-03-octobre-2018

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s