la PMI mon amie! 

IMG_1779

Quelques jours après la naissance de votre enfant, vous pouvez contacter la PMI (protection maternelle infantile) de votre quartier. Vous pouvez vous y rendre pour la pesée hebdomadaire de votre bébé. Vous y rencontrerez des professionnels à l’écoute, qui répondront à toutes vos préoccupations du quotidien. Ce que j’aime?  la convivialité, l’espace de jeu, la documention mise à disposition, les groupes de parole de parents, la disponibilité des professionnels . J’apprécie particulièrement de pouvoir bénéficier  d’une prise en charge de qualité réalisée par une équipe pluridisciplinaire:

La pédiatre  suit mes enfants pour les visites obligatoires et les vaccinations.  Elle prend le temps d’échanger sur les sujets importants  (par exemple sur les vaccins, l’alimentation). Elle s’intéresse à mon vécu de maman.

– La puéricultrice et les auxiliaires de puériculture m’ont soutenue et encouragée   lorsque je me sentais  en difficulté (allaitement, diversification alimentaire, problèmes de sommeil…).

– Le psychologue, je vais le voir ponctuellement  lorsque j’ai besoin de conseils et d’explications sur un point précis (propreté, arrivée de la petite soeur, entrée à l’école, colères…).  Je me sens à l’aise et en confiance avec lui. Ma fille va et vient à sa guise entre son bureau et l’espace jeu. Les rencontres ont lieu rapidement alors que les délais d’attente sont énormes en libéral.  Et surtout vous savez quoi? Lui aussi prend le temps de m’écouter, dans ce monde où tout va vite c’est si précieux de sentir que les rencontres ne sont pas chronométrées.

La PMI assure le suivi des enfants de 0 à 7 ans. Sachez que les  rendez-vous sont pris en charge à 100% par la sécurité sociale sans avance de frais. Nous avons la chance d’avoir un service public compétent, les professionnels sont formés en continu , alors à nous de le préserver! #jaimelafonctionpublique

Mes repères bébé (naissance à 6 mois).

 

IMG_6285

Lorsque l’on devient parents, on  s’étonne, on ronchonne, on chantonne, mais surtout on tâtonne ! A la naissance de Faustine, je me sentais comme dans un petit cocon à la maternité. J’avais hâte de retourner à la maison mais avec une pointe d’appréhension.  J’ai aimé la rencontre avec mon bébé, me découvrir maman ! Je me souviens de notre émotion lorsque nous avons passé le pas de la porte à 3. Ensuite  tout s’ est enchainé, un tourbillon de vie, un tourbillon de questions ….  Quelques années plus tard, je me sentais confiante, prête à renouveler l’expérience. Je me disais que « je savais » et bien pas vraiment. Une grossesse différente, un accouchement différent, un allaitement différent… Bref une petite Ariane qui se ressemble à elle, rien qu’à elle… J’ai de nouveau ressentie  cette sensation de vertige, « Houla deux petits êtres totalement dépendants et totalement fatigants ! » Alors rebelote… »On  s’étonne, on ronchonne, on chantonne, mais surtout on tâtonne !  J’ai appris sur le tas, au détour de rencontres avec d’autres parents, d’expériences personnelles, de lectures , d’échanges avec des professionnels. Je découvre  encore tous les jours une nouvelle facette de la maman que je suis…  Cette semaine, Je vous livre le puzzle des informations qui m’ont été utiles, certains se diront que c’est le béaba, d’autres y trouveront des petites idées jeux, santé, astuces du quotidien, avis puériculture, à piocher.

ça fait quoi un bébé?   

A la naissance bébé reconnait l’odeur maternelle. Il ne distingue bien que les objets placés entre 20 à 40 cm de son nez. Bébé est incapable de suivre un objet qui se déplace d’un côté à l’autre. Autours de 6 semaines, le sourire est provoqué par la voix et la vue d’un visage humain (bébé a mémorisé votre voix durant la période intra utérine) . On parle alors de « sourires socialisés et de réponses intentionnelles ». A 3 mois, votre enfant commence à tenir sa tête bien droite. Il voit de mieux en mieux. Son champs visuel s’élargit et il reconnait les objets du quotidien. Il  observe les jouets colorés avec beaucoup d’interêt mais ne parvient pas à les saisir. Il commence à gazouiller. Avant 6 mois l’enfant n’a pas de notion du temps.

La baignade et le change!  

Pour les vêtements :  si bébé pèse plus de 3,5 kilos à la naissance achetez du 1 mois, optez pour des bodys  qui se ferment sur le devant,  choisissez des vêtements amples et légers car ils favorisent la motricité (éviter les pantalons serrés à la taille), Laisser la gigoteuse ouverte dans le lit,  il sera plus simple d’installer bébé.  Pour le change, le liniment est une bonne option car il s’agit d’un produit naturel à base d’huile d’olive. Je suis toujours étonnée de voir toutes ces petits choses dégoutantes qui se cachent dans les mignons bourrelets de bébé! Après  le bain, pensez à bien sécher entre les plis pour éviter l’érythème.  Il est préférable d’attendre un mois pour couper les ongles de bébé. 

Si bébé dort bien , papa et maman aussi!  :

  • la température idéale de la chambre est de 18° à 20°
  • Pour une sécurité optimum, maintenir la position du dos pour dormir , Bannir les couettes et les coussins du lit de bébé
  • Eviter d’acheter des meubles neufs juste avant l’arrivée de bébé,  ils dégagent des substances toxiques
  • Choisissez de la peinture classée  A+

bébé cool!

Comment apaiser son bébé?

  • Le peau à peau : des scientifiques ont montré que les nouveaux nés apprécient entendre les battements de coeur  humain, son dont ils avaient l’habitude quand ils étaient sans l’utérus. Pour réconforter bébé, allongez -vous en le posant sur votre poitrine.
  • Le bain du soir favorise la détente et une bonne nuit
  • Les massages : le massage a un effet bénéfique sur les systèmes digestifs et circulatoires des très jeunes enfants.En le massant, vous aidez bébé à prendre conscience de son corps
  • Porter son bébé : une étude a révélé que les bébés de 6 semaines portés contre soi au moins 3 heures par jour pleuraient moins que les autres. Grâce à la position semi debout il renforce naturellement son cou et les muscles de son dos.
  • Danser avec bébé

 

bébé fait son sport :

J’ai regretté d’avoir laissé Faustine des longs moments dans son transat et dans son cosy.  J’ignorais que cette position était néfaste pour le développement de la motricité, ni que les risques de plagiocéphalie étaient accrus.  J’ai été sensibilisée sur le sujet à la naissance d’Ariane.  J’ai donc procédé différemment. Je me suis transformée en coach sportif pour baby 🙂 J’ai mis très tôt Ariane par terre sur des tapis d’éveil.  Je l’ai incitée  à lever la tête . pour cela, je l’ai régulièrement placée  sur le ventre en faisant du bruit, en agitant  ses  jouets. Je l’ai préparée à ramper en poussant doucement ses pieds l’un après l’autre. Au début , elle n’aimait ces petits exercices (il semblerait qu’elle tienne de sa mère :).  je la laissais donc juste quelques secondes. Pour l’aider, J’ai placé un petit coussin en dessous de sa poitrine. Une fois les muscles renforcés, elle a commencé à apprécier et à tenir plus longtemps la position. Sur les conseils de mon ostéopathe, j’ai bougé lentement des objets de couleurs vives de gauche à droite et de droite à gauche pour l’aider à renforcer ses muscles.  Aujourd »hui, il me semble naturel de laisser mon bébé le plus libre possible dans ses mouvements. J’aime voir Faustine grimper aux arbres,  faire le cochon pendu et Ariane se servir du vélo d’appartement comme mur d’escalade (pour une fois qu’il sert à autre chose qu’à étendre le linge) … Il est important pour moi de ne pas apprendre à mes enfants à avoir peur de tout. Je me dis qu’ils se sentiront pousser des ailes si Papa et Maman ont confiance.

bébé explore le monde :

Pousser un petit cri à la vue d’un moineau qui sautille, sourire du souffle de papa sur ses pieds, regarder les feuilles des arbres qui bougent au gré du vent… Il est fascinant de voir son enfant découvrir le monde. J’ai eu deux petites filles d’hiver, « les novembettes ». J’aime les emmitoufler pour sortir braver le froid. J’aime aussi  jouer avec elles à la maison. A l’arrivée d’Ariane, c’est avec plaisir que j’ai ressorti les hochets, les  livres en tissus.  J’ai aménagé plusieurs petits coins cosy pour bébé,  dans différentes pièces de l’appartement. j’ai remarqué que mes filles se lassaient , alors nous changeons souvent d’endroit pour jouer. En fait, les bébés sont comme nous, ils aiment bien bouger et changer d’environnement. Pour le choix des jeux (portiques, arche de jeux…) j’ai laissé de côté mon engouement pour le pastel. Il est conseillé de choisir des couleurs vives, l’important est que bébé soit réceptif, non?

Mes activités avec un tout petit :

  • plusieurs espaces jeux
  •  

    Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Lui faire découvrir des textures différentes, livre en tissus
IMG_0869
Entrer une légenderont petit livre chouchou, les éditions tourbillon
  • Orner bébé de bracelet qui font du bruit 
IMG_1159
bracelet Lamaze qui fait gling-  gling
  • Lui faire découvrir une boite à musique : j’aime beaucoup celles de la marque Djeco, Lilliputiens, Anne Claire Petit.

 

  • Les comptines de mains
IMG_1369
Jeu Nature et Decouvertes
  • Agiter des hochets, et faire pouet pouet
  • Sortir, nous faisons beaucoup de promenades, même s’il fait froid! Petit coup de coeur pour les capuchons bien chaud  de la marque Zoli. Il existe des modèles pour nouveaux nés. IMG_1367.jpg
  • Nommer les parties de son corps 

 

Inspecteur Maman  :

Aller en immersion  au parc de votre quartier (dés la grossesse) et à la ludothèque en « repérage nounous ». Vous pourrez observer leurs interactions avec les enfants et entrer en contact avec certaines d’entre elles

Articles à venir :  un topo sur la PMI, un focus sur la plagiocéphalie et ma liste de « conseils »Puériculture

sources :

  • guide pratique réalisé avec la participation de Christophe  Philippe pédiatre , France Guedj-Mahou Patricien, Claudie Vigne-Psychologue clinicienne)
  • La PMI
  • Mon ostéopathe
  • Livre 1001 activités avec mon enfant dr Wendy Masi, DR Roni Cohen Lederman
  • Mes copines et moi!

 

 

 

 

 

Mes petites idées d’automne

IMG_0749  IMG_1065IMG_1068

Les jolies feuilles et les châtaignes ont été ramassées sur le chemin du retour de l’école… Les petites robes d’été ont été soigneusement rangées….Le potimarron a été épluché…Les cirés et les petites bottes de pluie ont été sortis…Les mirabelles ont laissé la place aux pommes …  L’automne est doucement arrivée.

Nos activités  :

Au programme :

Peinture et jeu  :

IMG_1063
Je vous conseille ce livre. On y trouve des idées bricolage, recettes de cuisine, dessins à réaliser, histoires….           

IMG_1081  IMG_1360

IMG_1175
Jeu aimanté  Nature et Découvertes

Des lectures :

IMG_1064                   IMG_1177

Astuce : pensez à emprunter des livres à la bibliothèque (chez nous la carte est gratuite et possibilité d’emprunter 5 livres par semaine par personne)

Des comptines :

IMG_1140       IMG_1139

Une chasse aux trésors dans la forêt :

IMG_1424

Nos recettes de cuisine de la saison :

IMG_0888  IMG_6426

  • La soupe au potimarron. Petite astuce pour une variante sympa : ajouter  lait de coco, coriandre et gingembre.
  • Le cake aux pommes/poires . Vous pouvez y ajouter en fonction de vos goûts du miel, de la cannelle, des noix.
  • Le clafoutis aux mirabelles
  • La compote de pommes.  Quelle chance de pouvoir ramasser les pommes du jardin de mamie! Pour les parisiens,  une petite idée de sortie en famille, la cueillette de pomme à la ferme ( https://www.ferme.gally.com)
  • Les salades endives, noix, comté.
  • Une recette typique du nord : Le chou rouge cuit avec des lardons, des pommes de terre  et des pommes à ajouter en fin de cuisson .

Bruges ma destination préférée  

Si comme moi, vous aimez les gaufres, le chocolat chaud et les belges, vous ne serez pas déçus! Je vous partage ces quelques photos pour vous donner une idée de la beauté de cette ville en Automne.

IMG_0271   76530_465501768872_4573488_n 74291_465501468872_7734370_n

Parle moi de toi grand-mère.

 

IMG_1016

Comment transmettre son histoire familiale? Depuis quelques temps , je ressens le besoin de raconter mon enfance à mes filles  .

Je vous cite les propos de Christine Brunet, psychologue clinicienne,  qui font écho à cette reflexion : »Expliquer sa famille et sa fratrie, parler de sa propre enfance est indispensable pour aider l’enfant à se structurer dans le temps…le petit est pris dans une dynamique familliale avec ses frères et soeurs, mais aussi avec la génération précédente. Ses parents ont une histoire, ils ont été petits, ils ont fait des bêtises et c’est important qu’il le sache. »

Je travaille auprès d’adolescents. Je leur pose souvent la question « as tu déjà demandé à tes parents de te parler de leur enfance« .  Il n’est pas rare de constater que le sujet a été très peu abordé. Le moment est émouvant lorsque les parents se racontent pour la première fois à leur enfant , beaucoup d’incompréhension se lèvent…

Je me suis très vite rendue compte que, moi non plus,  je ne connaissais pas vraiment l’histoire de ma famille  … J’ai donc mené mon enquête. J’ai ensuite mis par écrit ce que j’apprenais de mes proches … laisser une trace, ne pas oublier,  voilà ce qui m’importait.

Je vous livre des idées pour échanger sur ce sujet avec votre enfant et pour ranger vos précieux souvenirs , voici quelques supports à la discussion :

 

  • Le livre de la famille, J’ai trouvé un livre qui m’a donné une trame de questions à poser aux membres de la famille. Vous pouvez tout à fait le fabriquer vous même (ou utiliser un support vidéo.) Vous divisez un carnet en deux, chaque partie concernant la famille d’un parent. Vous décomposez en 3 chapitres  : « ce que je sais de mes arrières grands parents , ceux que je sais de mes grands-parents, ce  que je sais de mes parents « (et oui c’est votre enfant qui fera votre portrait).  Vous dressez une liste de questions, voici des idées de thèmes que vous pouvez aborder : le berceau de la famille, l’étymologie du nom, la vie domestique, les moyens de transport, les vêtements,la vie politique, les loisirs, les odeurs et saveurs d’autre fois, les lieux de vacances ,les autres figures importantes de la familles…Vous pouvez y ajouter un arbre généalogique, des photos , des cartes postales…Vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point je suis heureuse d’avoir pris le temps de le remplir un midi avec mes parents. Aujourd’hui mon père n’est plus là et quelques uns de ses souvenirs restent consignés dans ce cahier.  J’ai insisté pour que mon mari le fasse aussi avec ses parents et sa grand mère. A 32 ans,  Il n’en revenait pas  d’ en apprendre autant sur sa propre famille. Nous avons passé tous les deux un bon moment avec nos proches, nous avons ri au récit d’anecdotes, nous avons aussi été émus…

 

IMG_0999

 

  • Retourner sur les lieux de votre enfance :  Montrer son école, la maison de famille à  son enfant, c’est l’occasion de lui raconter des souvenirs. J’ai pu parler à Faustine de  Micheline la dame de la cantine et du petit cochon premier lot du gagnant de la tombola de l’école (oui oui un cochon, j’ai grandi  à la campagne !). Nous retournons aussi  régulièrement en Provence sur les lieux de mes vacances de mon enfance. je raconte à ma fille les collections de petits escargots blancs. Je revis avec elle les histoires inventées dans les souterrains du château en ruine. Elle s’installe sur le cheval du manège de mes 4 ans de la place de l’horloge à Avignon. Je suis heureuse de partager ces souvenirs  avec elle.. . Elle m’écoute avec attention, ça lui plait!

 

IMG_0255
Maison de mes grands parents dessinée par ma tante Nicole
IMG_0256
Tapisserie vintage de chez Mamie…  c’est comme ça que j’aime cette maison chargée de souvenirs!

 

  • Donner à vos enfants en second et troisième prénom celui de personnes qui comptent pour vous ; Geneviève-Jeanine ce n’est peut-être pas glamour (ça pourrait le devenir) mais j’apprécie pouvoir dire à ma fille qu’elle porte les prénoms de nos grand-mères. La mienne s’appelait Geneviève et je l’aimais beaucoup. Ma fille n’a pas eu la chance de la connaitre. Un brin superstitieuse, je me dis que Mamie veille sur Faustine. Je lui parle souvent de Geneviève. Je lui raconte qu’elle faisait les meilleures tartines à la gelée de pomme, qu’elle prenait soin de couper la croûte. Pour la taquiner quand elle fait semblant de ne pas m’entendre , je l’appelle Geneviève-Jeanine, effet garanti !

 

IMG_1021

 

  • Donner vie à des objets : Jeannot Lapin et Lapinrhino, nos doudous d’enfance,  se sont enfin rencontrés 10 ans après notre romantique coup de foudre en boite de nuit ! Aujourd’hui, ils dorment avec nos filles. On aime les voir se lever en serrant les lapins tout défraîchis de notre enfance. Nous lisons  avec nostalgie les aventures d’Emilie, bientôt nous passerons aux Comtesse de Segur… Devinez quelle activité Faustine a commencé? Une collection de « pierres précieuses »… De qui tient-elle ça?! J’ai  accroché dans sa chambre le tableau de la tante Marguerite. Elle sait que c’est la soeur de mon grand-père et qu’elle travaillait à la ferme. Nous faisons aussi vivre les souvenirs de vacances d’enfance de mon père lorsque nous contemplons ce paysage de baie de somme accroché dans le salon. Nous n’avons pas de grenier « caverne d’Ali Baba » où  emmagasiner toute une vie d’objets à raconter.  J’ai tout de même gardé dans une jolie boite mon voile de mariée, une copie de notre discours à nos invités et quelques souvenirs des naissance.

 

IMG_1002
Tableau de tante Marguerite
IMG_1006
Lapinrhino et Jeannot Lapin love love pour la vie… Il fait un peu flipper Jeannot non?

 

  • Lui faire gouter les recettes de famille : le gâteau à la vanille de la tante Marguerite (encore elle!), la buche aux Marrons et la frangipane de la tante Jeanette, le Houmous de Papi Zein… J’envisage de collecter les recettes de famille et de les consigner dans un cahier. Ce serait triste qu’elles tombent dans l’oubli.

 

IMG_0245
Recette de frangipane de Jeannette …du  bon beurre y a que ça de vrai !Imaginez le goût que la galette aurait avec de la margarine!

 

  • Tenir un carnet du jour :  j’ai toujours vu au pied du lit de Mamie Geneviève des petits Carnets intriguants. Sa table de nuit en était remplie. Elle y consignait chaque jour un petit quelque chose de sa journée. Ils sont devenus si  précieux depuis qu’elle nous a quitté. Ils sont sa mémoire et témoignent aussi d’une autre époque. Un jour je les montrerai fièrement à Faustine et Ariane.

 

IMG_1024
Choisissez  un carnet qui vous plait, ne vous mettez pas la pression, juste 3 lignes par jours!

 

  • Feuilleter les albums de famille : votre enfant sera ravie de voir quel poupon vous étiez avant de devenir l’être formidable que vous êtes aujourd’hui… Oui oui Maman bavait et papa faisait caca pot pot.

 

img_1020.jpg
un portrait de mon père qui date de 1942! un bébé de la guerre…
IMG_3484
c’est moi ce bébé  jouflu , je vous épargne la photo de mon mari tout nu qui court vers la mer (enfant je précise!).

 

  • Chanter les chansons de son enfance , donner à ses enfants les petits surnoms de nos parents.  « Auprès de ma blonde qu’il fait bon fait bon fait bon …Malbrouk s’en va en guerre mironton mironton mirontaine…à Cheval gendarme petit bourguignon qui s’en allait en cavale avec ses dragons  » Et vous quelles chansons vous reviennent en tête ?  Papa m’appelait ma poule et il faisait ce petit geste affectueux de me gratter la tête. Maman aimait bien Pinochiote quand je mentais et Poucette parce que j’étais petite (je le suis toujours! )

 

  • lui lire un livre qui parle des ressemblances.  J’ai dégoté sur une brocante ce livre qui s’appelle un air de famille d’Alain Serres. Leopoldine  nous raconte l’histoire de sa famille : de la rencontre de ses arrières grand-parents à sa naissance. Chaque personnage à sa particularité, particularité qui se transmet. Bah oui les chiens ne font pas des chats ! 

IMG_1007.jpg

 

PS : J’espère vous avoir fait agréablement  voyager dans vos souvenirs d’enfance  et que vos enfants se joindront bientôt à vous dans cette exploration de vous même.

 

Mes sites préférés de maman curieuse

J’ai passé un temps certain à fouiller le net pour trouver des activités sympas à faire en famille. Pour vous éviter ce tri, je vous donne les liens de ces cavernes d’Ali Baba :

  • Le  familiscope : ce site recense dans bon nombre de grandes villes des idées de sorties.  On y trouve également des activités sympas à réaliser avec les enfants  : dessins, yoga, bricolage….    https://lefamiliscope.fr
  • Le Paris des Lardons :  Il s’agit d’un site coopératif, c’est à dire que les parents y postent leurs coups de coeur  (sorties, ateliers, conseils pratiques). J’adore le concept. http://leparisdeslardons.fr
  • My little Kids : Des idées d’activités , des articles sympas pour les parents.  Pour les Parisiens, des propositions de sorties sympas , des ateliers éphémères. L’année dernière,  j’ai participé  un café mamans très cool via ce canal. https://www.mylittlekids.fr

Si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à partager le lien, je suis preneuse !

La rue Golotte : la rue des enfants dans le Marais!

IMG_6792IMG_6779IMG_6784

Pour les familles parisiennes , à découvrir la rue Golotte (en fait la rue des coutures saint Gervais) dans le Marais ! Le vendredi pour le goûter la route est fermée aux piétons et les enfants s’amusent. Au programme : jeux de société, déguisements, des ateliers de bricolage ! J’ai testé et c’est franchement sympa ! Je vous conseille d’aller boire un petit coup au marché des enfants rouges dans la foulée, c’est juste à côté ! Dans le même esprit, Il y aussi le périscope qui organise des gouters les lundis rue Bignon dans le 12ème arrondissement !

https://www.facebook.com/ruegolotte/

http://www.leperiscope.fr

 

 

 

 

Vos amis vont vous aimer! Le TOP 10 des cadeaux à faire aux parents à la naissance de bébé

 

IMG_0744

A l’arrivée de bébé tout le monde s’affaire pour venir voir la petite merveille! Mais avez vous vu la mine cramoisie de ses parents aux nuits tourmentées? Une petite attention  leur redonnera le sourire !  Si vous êtes fauché pas de problème!

1/ Un bon pour du baby sitting: vous proposez  aux heureux parents une soirée en amoureux et vous gardez leurs mioches (oui oui vous m’avez bien lu, vous respirez un grand coup, vous arborez votre plus joli sourire de façade  et vous vous sacrifiez. Vous n’aviez qu’à pas être fauchés !)

2/ Vous leur concoctez un panier de gourmandises faites maison :  réveillez la Bree Van De Kamp et le Joel Robuchon qui sommeillent en vous !

3/ Une séance photo avec bébé  : bon là ça coute un peu plus cher alors cotisez vous entre amis.

4/  Les petites cartes Milestone : ma belle soeur m’a offert  ce cadeau à l’arrivée de ma seconde fille, une bonne idée!  Pour ma première fille, je tenais un petit journal mais j’ai beaucoup moins de temps. Les petites cartes me permettent d’immortaliser d’une jolie façon les moments importants de la vie bébé : sa première dent, ses premiers mots, ses premiers pas…

6/ Un cours de portage : Il existe des ateliers de portage réalisés dans des boutiques de puériculture ou par des sages femmes en libéral. L’objectif est d’apprendre à porter son bébé de la manière qui vous convient le mieux, en toute sécurité. Les parents sont souvent perdus entre les portes bébés, les sling, les mei tai, les écharpes….Ces ateliers les aideront à faire le bon choix.

5/ Un livre déculpabilisant  :   A mes débuts de maman, je pataugeais dans la semoule! j’étais perdue parmi les conseils de la famille, des amis , des professionnels de santé qui se contredisaient. Mon mari m’a offert le livre « Comment les eskimos gardent les bébés au chaud » de Mei-Ling Hopgood. Cet ouvrage est un tour du monde des méthodes éducatives. Il traite de tous les sujets qui intéressent les jeunes parents (propreté, le coucher, paternité …) , avec des avis d’experts à l’appuie. A mon grand soulagement,  j’ai retenu de ma lecture  qu’il n’y avait pas de mode d’emploi pour élever son enfant!  Non non je ne suis (probablement)  pas une mère indigne et vous non plus !

7/ un atelier massage ou de yoga  à faire en famille avec le bébé. 

8/ un guide des activités à faire avec votre enfant dans la région. A titre d’exemple, nous nous avons le baladoo et le Paris futé.

9/ Un bon cadeau bien être pour la maman dans un centre de beauté qui se trouve à côté de chez elle  : Hammam, gommage , Massage… Après un accouchement, des nuits saccadées, votre copine a bien besoin d’un moment à elle. Ma belle soeur, toujours la même (elle est super), m’a offert ce petit moment de plaisir après mon premier accouchement. Un conseil si vous l’offrez à une copine, allez y avec elle! Vous passerez un bon moment de détente à vous raconter les derniers potins du moment ( votre amie en a bien besoin parce qu’elle a loupé un épisode)

10/ Un Family Planner : offert par ma copine Claire (comment  ma belle soeur n’y a t’elle pas pensé !) , je dois dire qu’il m’est bien utile !!! Un bon plan pour les têtes en l’air !